Search

La chaîne de valeurs en temps de pandémie: 3 enjeux cruciaux, leurs risques et stratégies de mitigat

Main-d’œuvre volatile, rareté soudaine des matières premières, interruptions des flux logistiques, les perturbations liés à la Covid-19 sur la gestion de la chaîne de valeurs sont nombreuses.


Les entreprises doivent ré-évaluer leurs risques d’un bout à l’autre de la chaîne pour y déployer des stratégies de mitigation adaptées à cette nouvelle réalité pandémique.

Ce blog vous présentera trois principaux enjeux de la chaîne de valeur mis de l’avant par la COVID ainsi que leurs stratégies de mitigation des risques appropriées.


1. Cartographie, transport, et visibilité de l’approvisionnement éloigné

Avec un virus maintenant présent dans plus de 200 pays, il vous faut surveiller la situation de ceux où vos fournisseurs éloignés se retrouvent. Même si ces fournisseurs peuvent ne pas être vos plus importants, le risque de perturbations quant à leur approvisionnement dépend maintenant d’une multitude de facteurs, tels que les mesures sanitaires propres à leur pays. Prenez les moyens afin d’établir une collaboration entre tous les acteurs stratégiques de la chaîne. Pour chaque étape de la chaîne, tentez de récolter des informations sur les opérations des parties impliquées, notamment leurs capacités de production, emplacements et moyens de transport et d’exportation. Si un endroit vous est particulièrement à risque, ce qui pourrait être le cas si vous avez une concentration élevée de flux logistiques qui y passe, évaluez la possibilité de sources alternatives. Si la situation locale d’un fournisseur se dégrade, les risques de mesures sanitaires et restrictions auxquels il sera soumis augmentent eux aussi. Il faut donc envisager à faire sécuriser une quantité de matériaux plus élevée afin d’être préparé adéquatement à une éventuelle perturbation. De plus, pensez à déplacer le plus rapidement possible votre commande à l’extérieur du pays du fournisseur en question afin d’éviter les mauvaises surprises. La première vague de pandémie a engendrée une vaste volonté de réduire notre dépendance à un seul territoire. Avec la deuxième vague, le défi est de conserver cet esprit d’agilité en ayant des repères clairs et établis pour chacune de nos dépendances, et des plans de contingence appropriés.

En résumé, pour mitiger les risques reliés à la cartographie, le transport, et la visibilité de l’approvisionnement:

  • Élaborez avec vos fournisseurs critiques une stratégie collaborative de suivi des opérations et de mitigation des risques de la chaîne de valeur. Profitez de cette collaboration afin de regrouper tous les points de vue et d’arriver à un plan adapté.

  • Si vous possédez plusieurs sources distinctes pour des matériaux critiques, veillez à sécuriser et approcher une capacité suffisante de chacun d’entre eux pour résister à une éventuelle perturbation.

  • Développez des indicateurs de suivi des situations géopolitiques des pays dans lesquels vous vous approvisionnez.

  • À l’aide d’indicateurs semblables, tentez d’évaluer quel serait l’endroit optimal pour vous où sécuriser un nouveau fournisseur, et évaluez les possibilités de sources alternatives dans cette région.

2. Matériaux critiques et fournisseurs directs

Il ne faut pas se faire d’illusions, à la suite d’une vague pandémique, il y aura un déclin du niveau de service de certains fournisseurs directs. Tel qu’au point précédent, une bonne stratégie de mitigation des risques devra se faire en équipe avec ceux-ci. Ce n’est pas suffisant de savoir qui sont vos fournisseurs stratégiques. Vous devez aussi comprendre les risques auxquels ils font face et évaluer leur capacité à pouvoir livrer vos commandes en fonction de ces risques. Pour ce faire, travaillez avec eux afin d’évaluer leur capacité à subir des perturbations et le risque qui en découle pour vous. Il est important de comprendre comment un fournisseur allouera ses ressources s’il venait qu’à subir de nouvelles perturbations, car vous n’êtes fort probablement pas son seul client. Veillez à obtenir des informations précises et véridiques sur leurs inventaires, leurs productions, et les facteurs qui peuvent vous impacter. Encore une fois, il peut être avisé d’augmenter vos inventaires de sûreté pour tous les matériaux critiques. En cas de risque élevé, il faut vous protéger, tentez de trouver des matériaux ou pièces pouvant servir de substituts à partir d’une autre source. Testez ces nouvelles pièces sur vos lignes de production et donnez la formation nécessaire à vos employés. Ce faisant, si un fournisseur stratégique vous fait défaut, vous pourrez assurer la continuité de vos opérations à l’aide de ces substituts, ce qui est l’essentiel. De plus, si les ennuis se poursuivent avec ce fournisseur, vous en aurez déjà trouvé un autre pour vous soutenir. Combinez ceci avec votre inventaire de sûreté et vous devriez avoir le temps nécessaire pour vous repositionner.

Encore une fois, la collaboration est la clef. Une communication transparente et une vision globale feront la différence. Brièvement, pour mitiger le risque de perturbations reliées à des matériaux critiques et vos fournisseurs directs:

  • Utilisez une stratégie collaborative avec vos fournisseurs afin d’obtenir des renseignements clefs sur les facteurs susceptibles de leur causer des perturbations, et les impacts de celles-ci par rapport à vos opérations.

  • Une fois ces informations en mains, évaluez les possibilités de sources alternatives ou de matériaux substituts. N’oubliez pas de donner la formation nécessaire à vos employés afin que tous les acteurs du plan de contingence soient prêts au moment où il sera employé.

  • Augmentez les inventaires de sécurité de vos matériaux critiques afin de maintenir vos opérations advenant une rupture.

3. Main-d’œuvre et opérations locales

Si vous jugez que votre approvisionnement est sécurisé, vous pourrez vous concentrer sur vos opérations locales. Bien que vous ayez mitigé contre des perturbations de votre approvisionnement, il ne faut pas oublier le risque de perturbations à l’interne. En temps de pandémie, la main-d’œuvre sera plus volatile, l’absentéisme plus élevé (contaminations des employés, écoles fermées, proches malades, etc.), et la planification plus ardue. Ce faisant, il vous faut garantir une force de travail stable pour chacun de vos postes critiques. Ce nombre de postes dit critiques dépendra de l’évaluation des risques effectués avec vos fournisseurs. Structurez des plans de formations afin de rendre vos employés multidisciplinaires, cela vous permettra de couvrir certaines tâches critiques, et vous aurez une marge de manœuvre supplémentaire pour répartir vos ressources de façon optimale en cas de pénurie. La multidisciplinarité de vos équipes vous aidera à maintenir une cédule de production plus flexible et viendra réduire l’impact des possibles perturbations. Ainsi, une rupture d’approvisionnement d’un matériau critique vous permettra d’ajuster la cédule de production selon vos inventaires et de maintenir vos opérations. De plus, suivant le point 2, vous devriez être prêt à utiliser les matériaux substituts en cas de besoin. Toujours pour assurer vos opérations, élaborez des scénarios de contaminations pour chaque poste et les conséquences possibles pour ce qui sera du périmètre d’isolement et des personnes touchées. Si des postes critiques se retrouvent communément dans le périmètre d’isolement des scénarios, tentez de revoir les espaces de travail avec pour but de minimiser les contacts et mouvements rapprochés non-essentiels. Sinon, pensez à la possibilité d’une barrière physique afin de minimiser le nombre de postes critiques touchés. Advenant la contamination d’un employé, il vous sera possible de déterminer un périmètre représentant la superficie à isoler et désinfecter, et donc de maintenir des opérations sécuritaires dans le reste de vos installations, tout en ayant réduit au maximum l’éventualité d’un blocage à un poste critique.

En résumé, la mitigation des risques reliés à votre main-d’œuvre et vos opérations locales passera par :

  • L’évaluation du nombre de postes critiques, leur emplacement et leurs risques de contamination y étant relié, suivi des mesures à mettre en place. (Déplacement de l’atelier, barrière physique, etc.)

  • La formation continue des employés de manière à les rendre multidisciplinaires, garantissant ainsi une marge de manœuvre en cas de perturbations internes ou externes et ainsi assurer une continuité des opérations plus longue et plus résiliente.

  • Des inventaires de sécurité plus élevés, et possiblement des inventaires de pièces substituts, dépendant de votre évaluation des risques et vos conclusions.


La complexité de nos chaînes d’approvisionnement continuera d’augmenter, et autant qu’on puisse les imaginer robustes, il ne suffit qu’un scénario extrêmement peu probable se concrétise pour qu’elles soient ébranlées. Chacune d’entre elle apporte son lot d’enjeux distincts et sa stratégie de mitigation propre et adaptée à ses vulnérabilités. Toutefois, c’est seulement en prenant conscience de ces vulnérabilités qu’il est possible pour les entreprises concernées de planifier pour le pire et de progresser à travers ces moments difficiles.


J’espère que vous avez apprécié la lecture de ce blog, si vous désirez poursuivre la discussion, n’hésitez pas à nous contacter, il nous fera plaisir de partager avec vous et de recevoir vos idées et commentaires.

INNOVX SOLUTIONS INC. © 2020 ALL RIGHTS RESERVED | DESIGN & DEVELOPMENT BY LINQMEDIA.CA